7 raisons pour une PME d'investir dans son site Internet en 2020

Envie de vous lancer dans la rédaction d’articles de blog pour votre site internet ? L’équipe Mobius vous propose un guide complet et pas à pas pour publier des contenus web de qualité qui seront appréciés par vos lecteurs, largement partagés sur les réseaux sociaux et mis en avant par Google.

En suivant ces recettes, vous augmenterez massivement le trafic sur vos pages et la viralité de vos contenus sur les réseaux sociaux. Et les premiers résultats se feront sentir en quelques jours seulement !

Vous découvrirez par exemple notre méthode APPAT, qui nous a aidé à augmenté de 437% le temps moyen passé par nos visiteurs sur les pages de notre site.

Nos astuces ne nécessitent aucune connaissance technique particulière – juste un poil de patience et votre bon sens.

C’est parti !

Articles récents

SOMMAIRE

La rédaction de contenu pour le web n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, et le format web impose ses propres contraintes : l’attention des lecteurs est beaucoup plus difficile à conserver sur un écran, sans compter la compétition énorme de tous les autres articles similaires existants déjà sur le web.

La première question que vous êtes en droit de vous poser est donc la suivante :

Pourquoi devrais-je m’embêter à écrire des articles de blog alors que j’ai déjà un site / une page Facebook ?

Voici pourquoi c’est absolument incontournable pour votre activité et votre site :

Comment s’y prendre pour tirer pleinement parti de ces bénéfices ?
C’est ce que nous allons voir étape par étape.

CHAPITRE 1 – TROUVER UN SUJET PERTINENT POUR VOTRE CIBLE.

Rangez votre plume pour l’instant – avant d’écrire quoi que ce soit, il va falloir réfléchir à ce sur quoi vous voulez écrire !

Votre sujet doit répondre à plusieurs impératifs plus ou moins évidents :

Trouver un sujet d’article pertinent pour votre cible
  • Il doit intéresser les lecteurs que vous voulez toucher.

    Vous devez garder en tête le profil des personnes que vous voulez toucher (âge, profession, région …) pour écrire quelque chose qui les intéressera.

  • Il doit apporter une réelle plus-value à vos lecteurs.

    Ne choisissez un sujet que si vous êtes compétent dans ce domaine et pouvez en dire des choses pertinentes et différentes de ce qui existe déjà sur le web.

  • Il doit générer un certain volume de recherche sur Google.

    Si personne ne recherche d’information sur votre sujet, personne ne lira un éventuel article que vous écrirez.

Voici quelques idées et astuces pour vous aider à trouver le sujet parfait

#1 – Votre propre connaissance de votre clientèle

Est-ce que vos prospects ou clients vous posent souvent la même question ? Y-a-t’il un sujet, produit ou service qui est très populaire dans votre secteur ? Si un sujet vous vient en tête en lisant ces deux questions, alors il s’agit sûrement d’un bon sujet pour votre article.

Prenons l’exemple de nos amis de Colombia Infinita, une agence de voyage en Colombie. Nombre de clients leurs demandent quelles sont les plus belles plages à ne pas manquer lors de leur voyage. Ils ont donc écrit un article sur-mesure pour répondre à cette interrogation récurrente “Les 10 plus belles plages de Colombie”.

#2 – Google est votre ami

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche lui-même pour choisir un sujet qui aura ses faveurs. Il existe plusieurs astuces :

  • Google Autocomplete

    Lorsque vous saisissez un mot ou le début d’une question sur Google, celui-ci va automatiquement vous proposer des suggestions. Ces propositions ne sont pas innocentes : elles correspondent aux sujets les plus recherchés par les utilisateurs de Google. Vous pouvez donc vous servir des ces suggestions pour identifier les questions les plus courantes de votre cible de lecteurs. Voici un exemple :

Google Autocomplete

Cuizenco, spécialistes en aménagement intérieur, ont découvert que leurs clients potentiels étaient généralement intéressés par les placards sur mesure pour la chambre.

  • Sujets Similaires

    Sur une page de résultats Google, vous pouvez aller tout en bas des résultats pour trouver une liste de sujets similaires également populaires auprès des internautes. Vous y trouverez également quelques bonnes idées !

Google Autocomplete

En bas de pages, d’autres termes recherchés par les internautes intéressés par les placards intégrés.

  • Google Actualités

    Dans vos résultats de recherche, cliquez sur l’onglet “Actualités” pour voir les derniers articles parus qui traitent de votre sujet. Vous verrez d’un coup d’oeil si votre sujet est dans l’air du temps et si la concurrence est forte.

Google Autocomplete

#3 –  Meilleures ventes sur Amazon

Tout comme Google, le site de vente en ligne Amazon regorge d’algorithmes qui s’appuient sur les statistiques de recherche et d’achats des visiteurs pour vous proposer des produits susceptibles de vous plaire.

En s’appuyant sur son moteur de suggestion, vous pourrez aussi voir ce que les clients du site recherchent quand vous saisissez votre sujet.

Voici un exemple : l’exploitation familiale Le Petit Moulin s’est spécialisée dans la production locale et 100% bio de fruits et légumes. En tapant “Agriculture biologique” sur Amazon, voilà les premiers résultats que l’exploitant a trouvé:

Google Autocomplete

On peut ainsi comprendre que les clients d’Amazon sont particulièrement intéressés par la permaculture et les astuces pour réussir soi-même son jardin Bio. Il y a fort à parier que ce sont de bonnes idées de sujet pour la rédaction d’un article de blog populaire.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le choix de votre sujet d’article est donc crucial pour attirer des lecteurs. Choisissez un sujet pertinent et populaire pour vos clients, et vous les attirerez très facilement sur votre site.

Il vous faut garder en tête :

  • Que votre sujet doit intéresser votre cible et lui apporter une vraie valeur ajoutée

  • Google, Amazon ou votre propre connaissance du marché sont de bons alliés pour choisir un sujet qui va intéresser les lecteurs.

À ce stade, on sait désormais quel sujet nous allons traiter. Maintenant, il va falloir décider comment.

CHAPITRE 2 – CHOISIR LE FORMAT D’ARTICLE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE SUJET.

Choisir le format d’article le mieux adapté à votre sujet

Maintenant que vous avez trouvé un bon sujet, j’ai une bonne nouvelle pour vous.

Nous allons vous donner une méthode infaillible pour bien construire votre article sans réinventer la roue.

En réalité, il existe un certain nombre de formats très efficaces en matière d’articles de blog.

Et il vous suffira de choisir celui qui vous convient le mieux et commencer à le remplir avec votre contenu éditorial.

#1 – La liste chiffrée

C’est sans doute la structure la plus populaire pour rédiger rapidement un article simple, complet et agréable à lire.

Ce format est populaire car il permet de rassembler des paragraphes courts et digestes.

Il vous suffit d’introduire le contexte de votre liste et de détailler ensuite chaque point avec du texte, des images ou même des vidéos.

Voici comment s’y prendre, avec un exemple très Lorrain 😃

15 TRÉSORS DE LORRAINE À REDÉCOUVRIR CET ÉTÉ

Intro

Montrez à vos lecteurs que vous avez saisi leur problématique, savez ce dont ils ont besoin, et promettez leur de trouver la solution ci-dessous.

[Item #1] Un château de conte de fée à deux pas de Nancy

Chaque élément de votre liste doit avec un titre qui donne envie de lire ce qu’il contient, posséder sa propre introduction, et n’hésitez pas à utiliser les listes a point qui ajoutent de la clarté

  • Prenez le tram jusqu’à l’arrêt Mon Désert
  • Descendez la rue Gambetta
  • ….

[Item #2]…

[Item #15]…

Conclusion

Apportez une conclusion personnelle à votre article, et proposez au lecteur d’intéragir (lien vers une page de votre site, demander un commentaire, suivre sur Facebook etc.)

#2 – La Méthode

Ce format permet de fournir une solution à un problème simple que vos lecteurs sont susceptibles de rencontrer.

En fournissant une solution détaillée, pas à pas et si possible illustrée, vous ferez d’une pierre deux coups : vous démontrez votre savoir-faire, et vous enlevez une épine du pied de votre lecteur qui saura s’en souvenir.

Voila à quoi votre article devrait ressembler :

PRÉPAREZ VOTRE PISCINE POUR L’HIVER EN 5 ÉTAPES

Intro

Soyez spécifique sur le problème pour lequel vous proposez une solution, et si possible utilisez des exemples réels pour renforcer la proximité avec le lecteur. Expliquez clairement comment vous avez déjà éprouvé cette solution.

Pourquoi hiverner vous-même votre piscine ?

Commencer par expliquer la valeur ajoutée de votre article, et introduisez la démarche qui va suivre

[Étape #1] …

Pour chaque étape,

  • Commencez par expliquer dans les grandes lignes ce que l’on va faire,
  • Décrivez votre étape avec autant de détail que possible,
  • Concluez en décrivant précisément la situation du lecteur à ce stade de la solution

[Étape #5]…

Conclusion

Résumez le résultat et les bénéfices une dernière fois, et invitez le client à interagir (lien vers votre page de vente, vous suivre sur Facebook, etc.)

#3 – La Réalisation (ou Étude de cas)

Ce type d’article est parfait pour mettre en valeur vos succès, références ou réalisations. L’intérêt est double :

  • Promouvoir vos produits & services : vous démontrez la qualité de ce que vous proposez avec un exemple réel et parlant.
  • Permettre aux prospects de s’identifier : vos lecteurs comprennent avec un exemple tangible quels défis vous avez relevés, comment vous avez su aider un autre client dans une situation similaire, et surtout les super résultats que vous avez obtenus.

Toutes nos pages Réalisations sont construites sur ce format. Voici la structure que nous utilisons le plus souvent  :

COLOMBIA INFINITA – Réalisation d’un Audit SEO et Création d’un site Web.

Contexte

Détaillez le besoin / situation précise du client et ce qu’il recherchait.

Spécificités

Quelles étaient les points particuliers du projet ?

Solution

Expliquez la solution que vous avez apporté au problème de votre client

Résultat

Décrivez précisément le résultat final de votre intervention

Bénéfices

Précisez – si possible de manière chiffrée – les bénéfices que votre solution va apporter au client

Témoignage

Renforcez votre article avec un mot de votre client satisfait

Conclusion

Résumez le résultat et les bénéfices une dernière fois, et invitez le client à interagir (lien vers votre page de vente, vous suivre sur Facebook, etc.)

#4 – Le guide Complet

L’article que vous lisez actuellement a été construit sur ce modèle

Vous proposez à votre lecteur de lui fournir toutes les informations dont il a besoin pour atteindre un but précis. Ce format est très exigeant et demande un gros travail de rédaction.

Néanmoins, il est très bien valorisé par Google et plait énormément aux lecteurs qui sont ravis de trouver tout ce qu’ils cherchent dans un seul et même article.

Mieux – ce genre de contenu de référence peut rapidement être repris par d’autres sites ou largement partagé sur les réseaux sociaux. Le caractère “viral” de cet article vous permettra de bénéficier d’un gros boost dans le référencement de votre article – et votre site – sur Google.

BOOSTEZ VOTRE RÉFÉRENCEMENT POUR ARRIVER EN TÊTE SUR GOOGLE  – LE GUIDE COMPLET 2020

Intro

Visez un mot-clé précis et marteler le dans votre titre et votre intro. Soyez clair sur le fait que votre guide couvre tout ce dont le lecteur doit savoir (« complet », « A a Z », « ultime » etc.). Promettez un résultat très intéressant des votre titre.

A propos de l’auteur

Cette section permet de vous mettre en avant, prouver votre expertise et assurer la légitimité de ce qui suit.

Chapitre 1  – Bien choisir ses mots-clés

Pour chaque chapitre,

  • Commencez par expliquer pourquoi ce point est important
  • Donnez au moins 4 ou 5 conseils concrets par chapitre
  • Résumez les points clés du chapitre a la fin de celui-ci
  • Décrivez votre étape avec autant de détail que possible,
  • Travaillez vos transitions pour assurer la fluidité

Chapitre Final – …

Conclusion

Résumez le résultat et les bénéfices une dernière fois, et invitez le client à interagir (lien vers votre page de vente, vous suivre sur Facebook, etc.)

Formats avancés

Les articles “écrits” ne sont pas les seules options. Avec un peu plus de temps et d’huile de coude, vous pouvez vous essayer à d’autres formats plus ludiques :

Vidéo

C’est sans doute le format qui a le plus le vent en poupe. Très facilement partageable sur les réseaux sociaux et rapide à “consommer” pour vos clients, il demande néanmoins une certaine prise en main des outils vidéos pour obtenir un rendu professionnel.

Mais vous pouvez faire appel à des professionnels comme Studios PIXL pour vous aider !

Infographie

L’infographie est une façon graphique et ludique de construire et partager votre contenu.

Sous forme d’image, votre article est bien plus facile à lire et à partager sur les réseaux sociaux.

L’outil gratuit Canva.com est extrêmement pratique pour construire rapidement votre infographie.

Podcast

Le Podcast est un super format pour les contenus plus longs et complexes.

Rédiger dans les grandes lignes votre script, puis enregistrez-vous. Il ne vous reste plus qu’à mettre vos épisodes à disposition de votre public.

Vous trouverez plus d’informations sur ce site spécialisé.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le format est la colonne vertébrale de votre article – tout repose sur lui.

Ce qu’il faut en retenir :

  • Il existe des formats à l’efficacité prouvée sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour construire vos contenus sans vous prendre la tête.

  • Chacun des formats est plus ou moins adapté au contenu que vous voulez créer. A vous de faire la bonne association !

  • La vidéo, l’infographie ou le podcast sont très efficaces mais demandent un investissement en temps et matériel à ne pas négliger.

Nous avons désormais un sujet et une trame sur laquelle tisser votre contenu.

Maintenant, vous allez enfin pouvoir prendre votre plume et vous attaquer à un composant essentiel de votre article : son titre.

CHAPITRE 3 – CRÉER UN TITRE ATTRACTIF POUR VOS LECTEURS.

Créer un titre attractif pour vos lecteurs

Vous savez sur quoi vous allez écrire, et vous savez comment.

Sans vouloir vous mettre la pression, vous voilà arrivé à l’étape qui est sans doute la plus critique pour le succès de votre article : son titre.

Choisir un bon titre vous garantira une visibilité sur les moteurs de recherche, un nombre de vues bien plus grand et un engagement très fort sur les réseaux sociaux : c’est une étape cruciale dans la rédaction d’un article de blog

A contrario, un titre maladroitement construit vous enverra directement dans les limbes des Internets, et personne ou presque ne verra jamais votre contenu, aussi bon soit-il.

N’ayez crainte – nous avons rassemblé ci-dessous les règles simples et concrètes à connaitre qui, si vous les suivez, vous placerons dans la première catégorie 😃

RÈGLE #1 – Contenir environ 90 caractères et 15 mots

Vous vouliez du conseil simple et concret, en voici un.

Une étude récente mené par le spécialiste américain Buzzsumo a analysée des millions d’articles sur Google et Facebook. Ils ont en particulier observé le rapport entre la longueur des titres et la diffusion des articles. Voici deux graphs intéressants qu’ils ont publiés :

Étude Buzzsumo - Longueur des titres en termes de mots
Étude Buzzsumo - Longueur des titres en termes de caractères

Buzzsumo a donc découvert que la taille moyenne des titres d’articles les plus populaires sur Google et Facebook oscille autour de 15 mots de longueur, et 90 caractères. 

Nous vous encourageons donc à essayer de vous rapprocher autant que possible de ces chiffres pour votre titre.

RÈGLE #2 – Refléter fidèlement le contenu de l’article

Cela peut paraître évident, mais il est inutile de “piéger” vos lecteurs avec un titre alléchant qui ne reflète en rien le contenu de l’article.

Celui-ci va y passer très peu de temps avant de se rendre compte de la supercherie, et ne va surement pas le partager sur les réseaux sociaux.

Ces deux signaux négatifs sont pris en compte dans l’algorithme Google qui va pénaliser votre article dans ses résultats jusqu’à ne plus l’afficher du tout.

Alors soyez honnête et rappelez-vous : votre article doit avant tout être intéressant pour votre cible, c’est elle qu’il faut séduire.

RÈGLE #3 – Inclure un chiffre ou un nombre

Les statistiques démontrent également que les listes chiffrées et les titres comprenant un chiffre fonctionnent mieux que les autres : les lecteurs sont plus susceptibles de cliquer sur votre titre, de passer plus de temps sur votre article et enfin de le partager.

La raison est simple : les classements sont rapides à parcourir et simples à comprendre – tout ce que recherchent vos lecteurs.

N’hésitez donc pas à proposer des listes chiffrées de :

  • Conseils
  • Leçons
  • Idées
  • Façons de faire
  • Recettes
  • Trucs et Astuces
  • Secrets
  • Etc.

Ex : “Construire votre page Google MyBusiness en 5 étapes” est plus attractif que “Construire votre page Google MyBusiness”

RÈGLE #4 – Afficher clairement le bénéfice à attendre

Votre titre sera d’autant plus attractif que le bénéfice ou résultat que vous promettez sera clair et concret.

N’hésitez pas à écrire dans le titre ce que votre lecteur peut espérer en appliquant ce que vous expliquez dans votre article.

Ex : “Comment tripler votre productivité avec la méthode Mobius Web

RÈGLE #5 – Promettre des résultats rapides

Dans la même veine que la règle précédente, vos lecteurs ne recherchent pas simplement un résultat : ils le veulent l’obtenir rapidement.

Répondez à leur impatience en indiquant dans votre titre le temps nécessaire pour obtenir les résultats ou appliquer la solution que vous proposez.

Ex : “Réparez votre chauffe-eau en 5 minutes chrono” récoltera plus de clics que “ Comment réparer votre chauffe-eau”.

RÈGLE #6 – Faire référence à l’année en cours

Vos lecteurs sont friands d’informations récentes et à jour auxquelles ils vont prêter beaucoup plus d’attention.

Lorsque c’est possible, n’hésitez pas à faire apparaître l’année (ou même le mois) dans votre titre.

L’année prochaine, il vous suffira de remettre à jour l’article et de réactualiser l’année figurant dans le titre pour conserver l’attractivité de votre titre.

Ex : “Le guide 2020 des Relais & Châteaux” attirera plus de clic que “Guide Relais et Châteaux” qui est trop vague et peut aussi bien ne plus être d’actualité.

RÈGLE #7 – S’appuyer sur le marketing émotionnel en jouant sur les bons adjectifs

Votre lecteur ne recherche pas uniquement une information, il recherche la MEILLEURE information. Et cela transparaît également dans les termes de recherches : les internautes vont par exemple plutôt rechercher “les PLUS BELLES plages de Colombie” que simplement “plages de Colombie”.

De la même façon il sera naturellement plus attiré par un site qui lui promet un voyage inoubliable ou des recettes surprenantes, qu’un autre site lui promettant “simplement” un voyage ou des recettes.

Jouez sur cet aspect émotionnel en employant un ou plusieurs adjectifs ou superlatifs dans votre titre. Cela va renforcer la curiosité du lecteur et l’encourager a jeter un œil à votre article. Voici quelques adjectifs et autres termes souvent recherchés qui peuvent vous aider :

 

  • Essentiel
  • Efficace
  • Plus belle / beau
  • Meilleur
  • Rapide
  • Facile
  • Unique
  • Gratuit
  • Incroyable
  • Incontournable
  • Surprenant
  • Magique
  • Immanquable
  • etc.

RÈGLE #8 – Susciter la curiosité

Ce conseil coule de source également, mais comme expliqué plus haut, votre article n’a de sens que s’il apporte une valeur ajoutée – quelque chose de nouveau à votre lecteur.

La rédaction d’un article intitulé “Les 7 couleurs de l’arc-en-ciel” aura très peu de chance de créer le buzz…

N’hésitez pas à susciter l’intérêt de vos lecteurs en formulant votre titre de manière à attiser sa curiosité.

Ex : “Les 7 secrets surprenants du Métro Parisien” fonctionne mieux que “7 choses à savoir sur le Métro Parisien

CE QU’IL FAUT RETENIR

Vous devez absolument réfléchir un titre d’article qui va à la fois susciter la curiosité des lecteurs et répondre à leurs recherches sur Google.

Pour résumer :

  • Votre titre doit clairement expliciter le sujet de votre article et le résultat / bénéfice que vous proposez

  • Rendez votre titre plus attractif avec des superlatifs et une tournure (un peu) sensationnaliste

  • Si possible, faites apparaître l’année de publication dans le titre

Avec un titre finement rédigé, vous vous êtes déjà assuré d’attirer bon nombre d’internautes dont vous aurez piqué la curiosité.

Maintenant, il est temps de créer le contenu qu’on leur a promis, à commencer évidemment par l’introduction.

CHAPITRE 4 – RÉDIGER UNE INTRODUCTION CAPTIVANTE.

Rédiger une introduction captivante

Vous avez réussi à susciter la curiosité de votre lecteur qui a cliqué sur votre titre et arrive désormais sur votre article. Bon boulot !

Maintenant, vous avez un nouveau défi : le retenir le plus longtemps possible sur votre page.

Les premiers mots que votre lecteur découvrira seront évidemment ceux de votre introduction. Et voila comment vous y prendre.

SOYEZ CLAIR ET CONCIS

Personne n’aime les introduction qui traînent en longueur : 6-7 lignes maximums devraient suffire si vous ne voulez pas perdre l’attention de vos lecteurs.

EXCLU MOBIUS WEB

La méthode APPAT –  “Accroche – Promesse – Preuve – Aperçu – Transition”

Nous avons regroupé des grands principes bien connus de nos amis rédacteurs web professionnels pour mettre au point notre propre méthode made in Mobius Web.

Google Autocomplete

La méthode APPAT porte bien son nom : elle permet de susciter l’intérêt de vos lecteurs et d’augmenter significativement le temps passé sur votre page.

Voici comment elle fonctionne :

  • ACCROCHE – En une ou deux phrases, décrivez à votre lecteur EXACTEMENT ce qu’il va trouver dans cet article. Il saura ainsi qu’il est au bon endroit et restera plus longtemps sur la page

Exemple : Dans cet article, je vais vous expliquer étape par étape comment faire littéralement exploser votre visibilité sur Google et les autres moteurs de recherche.

  • PROMESSEInsister sur les résultats et bénéfices que vous pouvez apporter à votre lecteur. La rapidité avec laquelle ils peuvent obtenir ces bénéfices peut aussi être un point intéressant à souligner ici.

Exemple : “ En appliquant cette méthode, vous améliorez considérablement le trafic sur votre boutique en ligne,  boosterez votre taux de conversion et multiplierez vos ventes en ligne.”

  • PREUVE – C’est le moment de montrer à votre lecteur qu’il peut vous faire confiance, que ce contenu web est de qualité. Vous pouvez vous appuyer sur :
    • Un exemple personnel
    • Le nombre de clients qui ont déjà suivi cette méthode
    • Votre longue expérience dans ce domaine
    • Vos certifications ou diplômes qui prouvent que vous savez de quoi vous parlez
    • Etc.

Exemple : « Cette méthode, je l’ai appliqué à mon propre site il y a moins d’un an, et j’ai vu augmenter le nombre de visites uniques de 600% en quelques semaines seulement. »

  • APERÇU– Cet aperçu vient compléter l’accroche avec une autre raison pour votre lecteur de parcourir votre contenu.

Exemple : « Et bonne nouvelle : ma méthode ne nécessite aucune connaissance en développement, et peut s’appliquer sur n’importe quel site. »

  • TRANSITIONConcluez votre introduction avec une petite transition courte et dynamique qui correspond au ton de votre article et invite le lecteur à rentrer dans le vif du sujet.

Exemple : “Alors partons sans plus attendre à la découverte des plus belles plages de Colombie.” ou plus simplement, “C’est parti !”

La méthode APPAT vous permet ainsi de construire une introduction structurée, qui en dit assez pour entretenir l’intérêt du lecteur, sans être trop longue et rebarbative.
CE QU’IL FAUT RETENIR

Une bonne intro est essentielle pour convaincre les visiteurs qui sont arrivés jusque là de continuer leur lecture.

Elle doit :

  • Confirmer à vos lecteurs qu’ils sont au bon endroit et vont bien trouver ce qu’ils sont venus chercher.

  • Donner un avant-goût de ce qui les attend sans traîner en longueur.

  • Notre méthode APPAT est un bon moyen mnémotechnique pour écrire des introductions efficaces.

Si vous êtes arrivés jusqu’à cette étape, félicitations ! On peut dire que vous avez fait le plus dur en attirant et retenant l’attention de vos lecteurs.

Vos lecteurs sont maintenant chauffés à blanc ! Il est temps de leur donner ce qu’ils sont venus chercher avec un contenu de qualité.

CHAPITRE 5 – RÉUSSIR LE CORPS DE SON ARTICLE.

Réussir le corps de son article

Vos lecteurs sont là, impatients, et ont hâte de lire ce que vous avez à leur raconter. Alors ne les décevez pas !

Quel que soit le format que vous aurez choisi et la nature de votre sujet, voici 7 principes essentiels à garder en tête pour écrire un contenu pertinent, engageant et qualitatif qui captivera vos lecteurs du début à la fin.

PRINCIPE #1 – Gardez vos paragraphes aussi courts que possible

Y-a-t’il quelque chose de plus décourageant que de cliquer sur un titre attractif et se retrouver face à un mur de texte dans ce genre :

Google Autocomplete

Voici un superbe extrait de la politique de confidentialité de Facebook. Difficile de résister n’est-ce pas ? 

Bref, rien de tel pour décourager vos lecteurs qui iront trouver ailleurs un contenu plus digeste. Ce n’est pas un hasard si les termes et conditions que l’on vous demande souvent d’accepter sont rédigés de la sorte : c’est tout simplement pour vous décourager de les lire !

Nous vous recommandons donc d’opter pour la rédaction de paragraphes de 1 ou 2 phrases maximum, et pour des paragraphes de 3 lignes au grand maximum.

Un contenu aéré est bien plus agréable à lire et conservera l’attention de vos lecteurs plus longtemps.

PRINCIPE #2 – Restez simples : phrases courtes et mots simples

Plus les phrases sont longues, plus elles requièrent un effort du lecteur, et plus celui-ci est susceptible d’abandonner sa lecture.

Gardez les phrases aussi courtes que possible pour les rendre plus impactantes.

Il en est de même pour votre vocabulaire : restez sobre et n’utilisez pas de mots compliqués quand vous pourriez utiliser des mots simples.

PRINCIPE #3 – Des titres et sous-titres pour guider vos lecteurs

Dans le monde du SEO et du marketing de contenu, une statistique est bien connue :

80% de vos lecteurs lisent vos titres, 20% lisent vos paragraphes

Lors de la rédaction d’un article de blog, vos titres et sous-titres sont cruciaux.. La création de contenu n’est pas un jeu de hasard : un texte organisé et structuré est un texte clair.

N’hésitez pas à diviser votre contenu en sections et sous sections, et à ponctuer chacune d’elles d’un titre clair qui suit les mêmes principes que le titre de votre article (voir section précédente).

Idéalement, une section ne doit pas compter plus de 100 mots – au-delà, elle devrait être subdivisée en partie avec chacune un titre, pour assurer une lisibilité optimale.

Il faut également noter que ces titres doivent être aussi spécifiques que possible – ils doivent clairement dire au lecteur de quoi traite le paragraphe qu’ils s’apprêtent à lire.

PRINCIPE #5 – Privilégier la voix active sur la voix passive

Toujours dans l’optique de conserver l’intérêt de vos lecteurs, vous devrez toujours préférer la voix active à la voix passive.

Pour ceux qui ont loupé quelques cours de grammaire voici un exemple :

Voix passive – “La méthode a été appliquée avec succès par un de nos clients de la région”

Voix active – “Un de nos clients de la région a appliqué la méthode avec succès”

La voix active rend le récit plus dynamique et allège également la syntaxe.

PRINCIPE #6 – Choisissez une taille de police entre 16 et 22px

Plus un texte est écrit gros plus il est facile à lire, et inversement.

En dessous de 15px, le texte demande un effort pour être déchiffré et va gêner la bonne lecture de votre article de blog.

C’est aussi simple que ça !

PRINCIPE #7 – Écrivez comme vous parlez

La rédaction d’un article de blog n’est pas un exercice de style ou une dissertation académique.

Vos lecteurs veulent lire ce que vous avez à leur dire : si vous travestissez votre style en empruntant une grammaire ampoulée ou un ton qui ne vous ressemble pas, le texte sonnera creux et vous perdrez des lecteurs.

C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire, mais voici un petit conseil : en général, le début de votre texte sonnera toujours plus “artificiel” que la suite, car vous vous serez relâché et écrirez plus librement ce qui vous passe par la tête.

Une fois arrivé à la fin de votre article de blog, relisez vous, et reformulez vos premiers paragraphes comme vous les auriez formulés à l’oral.

N’hésitez pas non plus à faire preuve d’humour : un trait d’esprit – même s’il tombe à plat –  rendra toujours votre texte plus vivant qu’un pavé qui se prend trop au sérieux.

PRINCIPE #8 – Une image vaut mille mots

Images, graphiques, statistiques, schémas, infographies … Tout est bon à prendre quant il s’agit d’alléger votre texte en le ponctuant d’éléments graphiques.

Ces images permettent à vos lecteurs de reprendre leur souffle, tout en appuyant vos propos.

Et n’oubliez pas qu’une image vaut parfois de long discours : si quelque chose est plus facile à expliquer avec un schéma ou une carte, alors n’hésitez pas à l’inclure.

Utilisez vos propres images !

 Il a récemment été découvert que Google tend à mieux référencer les pages qui utilisent des images uniques (ie que vous avez faites vous même, qui ne sont disponibles nulle part ailleurs sur Internet).

A contrario, les images de banques d’image ou qui ont été réutilisées un grand nombre de fois sur le Net ne bénéficient pas de ce bonus.

 Lorsque c’est possible, essayez d’illustrer vos propos avec vos propres photos, faites vous-même vos schémas explicatifs ou utilisez des captures d’écrans.

CONSEIL BONUS – Bien insister sur ses mots-clés et champs lexicaux

Afin d’évaluer la pertinence de votre article, Google prête énormément d’importance aux mots-clés et champs lexicaux de votre article.

En amont de la rédaction de votre article de blog, essayez d’identifier un maximum de mots et de notions qui gravitent autour de votre sujet clé (jetez un œil aux astuces Google du Chapitre 1).

Ensuite, assurez vous qu’un maximum de ces mots clés sont présents au moins une fois dans votre contenus SEO.

C’est l’une des règles de rédaction fondamentales pour une stratégie éditoriale de qualité.

Ex : Pour notre article sur le SEO, nous nous sommes assurés de couvrir toutes les notions clés (audit, référencement, SEO/SEA, etc.) pour optimiser notre article pour les moteurs de recherche.

CE QU’IL FAUT RETENIR

En partant du principe que votre contenu est de qualité, c’est souvent la forme de votre texte qui convaincra ou non le lecteur d’aller au bout de votre article.

  • Aérez votre texte avec de courts paragraphes entrecoupés de sous-titres et d’images.

  • Utilisez la voix active et une police suffisamment grande pour fluidifier votre contenu.

  • N’oubliez pas d’insister sur vos mots-clés et d’explorer leurs champs lexicaux.

Votre article prend forme et est quasiment terminé. Vous pouvez être fiers de vous ! Vos lecteurs vont adorer.

Il va maintenant falloir conclure ce bel article, et pourquoi pas en profiter pour transformer vos lecteurs en abonnés ou même en clients.

CHAPITRE 6 – CONCLURE ET TRANSFORMER L’ESSAI.

Conclure et transformer l'essai

Vos lecteurs sont arrivés à la fin de votre article qui était sûrement très intéressant.

Et maintenant ? Allez-vous le laisser partir, ou essayer de transformer ce lecteur en client potentiel ?

C’est là qu’entre en scène votre conclusion.

Son objectif est avant tout d’impulser une action chez votre lecteur : laisser un commentaire, partager votre article sur Facebook, visiter votre votre site e-commerce…

Quelque soit votre objectif, c’est maintenant que tout se joue !

La méthode TQA – “Transition – Question – Action”

Comme pour votre intro, nous avons une méthodologie simple et efficace à vous proposer pour rédiger une conclusion fluide et naturelle.

Voici comment cette méthode fonctionne :

  • TRANSITION – Concluez avec une phrase votre contenu, et assurez la transition avec ce que vous voulez maintenant obtenir de votre lecteur.

Exemple : “Vous savez tout ce dont vous avez besoin pour faire bondir le nombre de visites sur votre site.”

  • QUESTION – Interagissez avec le lecteur en lui posant une question ou une suggestion pertinente et surtout personnalisée pour votre article (ne demandez pas quelque chose de bateau comme “Dites-nous ce que vous en pensez”).

Exemple : “ Dites-nous en commentaire quelles actions vous paraissent les plus simples à mettre en place, et surtout lesquelles ont fonctionné pour vous.”

  • ACTION – Finissez par suggérer à votre lecteur de faire ce que vous attendez de lui.
    • Vous voulez créer de l’engagement sur les réseaux sociaux ? Proposez-lui de partager votre article sur Facebook.
    • Vous voulez lui vendre un service ? Proposez-lui de jeter un œil à votre catalogue.

    A ce stade de l’article, le lecteur a certainement obtenu la valeur ajoutée qu’il cherchait, et est prêt à suivre votre invitation. Tous les coups sont permis !

Exemple : “Pour aller plus loin, nos experts sont à votre disposition pour vous aider à mettre en place une stratégie SEO sur-mesure pour faire bondir le trafic sur votre site. Visitez notre page dédiée pour en savoir plus.”

CE QU’IL FAUT RETENIR

La conclusion est le moment où vous allez récolter les fruits de votre travail.

Ne gâchez pas vos efforts en étant trop insistant avec vos lecteurs, mais ne les laissez pas s’envoler dans la nature. Invitez-les à réfléchir, et à partager votre article largement ou jeter un œil aux services que vous proposez. La méthode TQA que nous vous proposons est parfaite pour cela !

Maintenant que votre article est bouclé, il vous reste à mettre en place quelques réglages finaux pour optimiser votre visibilité sur Google.

CHAPITRE 7 – OPTIMISER LA VISIBILITÉ DE VOTRE ARTICLE SUR GOOGLE.

Optimiser son article pour Google

Rien à dire – vous avez fait un super boulot.

Mais vous savez quoi ? Vous pouvez faire encore mieux.

Au-delà de l’article et de son contenu, il existe un certains nombre de petites optimisations et de configurations qui peuvent vous permettre d’améliorer encore un peu plus votre référencement sur Google, et donc vos chances que votre article soit « trouvé » par plus de personnes. 

Voici 5 astuces indispensables pour avoir les faveurs des moteurs de recherche.

ASTUCE #1 – 1500 mots minimum

Aux yeux de Google, une page avec un bon contenu doit contenir au minimum 1500 mots.

Dans la mesure du possible, il est donc préférable d’opter pour la rédaction d’articles de blog dont la longueur dépasse ce nombre de mots.

ASTUCE #2 – Utiliser des URLs courts

L’URL de votre page est ce que vous voyez dans la barre d’adresse de votre navigateur lorsque vous visitez une page. C’est pour ainsi dire le nom unique de votre page sur Internet.

Ex : l’URL de cette page est mobius-web.fr/comment-rediger-article-blog-guide-2020/

La plupart des outils de publication vous attribue une URL par défaut, mais vous pouvez la personnaliser vous même.

Google apprécie tout particulièrement les URLs courtes – avec le moins de mots et de “/” possible. Il faut vous en tenir au minimum de mots-clés possible.

En moyenne, une page avec une URL court est deux fois plus visible sur Google qu’une page identique avec une URL longue.

ASTUCE #3 – Renseigner la méta-description de votre article

La méta-description est la courte description que vous pouvez voir sur Google en dessous du titre.

Google Autocomplete

Le court texte souligné en jaune correspond à la méta-description de la page d’accueil du site Mobius Web

Tout comme votre URL, vous pouvez également personnaliser cette méta-description pour chaque page. Et nous vous y encourageons fortement !

Voici quelques choses à savoir pour rédiger une méta-description efficace :

  • Se restreindre à 150 caractères maximum.

  • Reprendre les mots clés et leurs champs lexicaux.

  • Résumer le contenu en sous entendant qu’il apportera des réponses à l’internaute.

  • Rendre la méta-description attrayante pour générer des clics sur votre contenu (voir les astuces pour les titres de page).

Après le titre, c’est la deuxième information disponible pour les internautes sur Google. Elle est cruciale pour les aider à choisir s’ils vont cliquer sur votre article de blog ou sur celui du voisin.

Alors à vous de leur donner envie de lire votre article en rédigeant une méta-description de qualité !

ASTUCE #4 – Ajouter des liens externes …

Google accorde plus de crédit à votre contenu s’il s’appuie sur des sources fiables. Et vos lecteurs les plus exigeants également.

Par conséquent, n’hésitez pas à intégrer des liens vers les pages ou sites qui vous ont servi à rédiger votre propre contenu (vous trouverez de nombreux exemples sur cette page).

3 ou 4 liens externes suffisent par article en ce qui concerne Google, mais n’hésitez pas à en intégrer plus si besoin.

ASTUCE #6 – … et des liens internes !

Les liens internes sont des liens qui mènent à d’autres pages de votre site.

Ces liens ci vous permettront :

  • D’améliorer le « maillage interne » de votre site, c’est-à-dire les liens entre ses différentes pages. C’est un point important pour le bon référencement de votre site sur Google.

  • De promouvoir votre propre contenu, en conduisant votre lecteur à lire d’autres de vos articles ou de visiter vos pages produits.

  • De renforcer votre crédibilité, en étant capable de citer d’autres articles que vous avez vous même rédigés comme référence.

3 ou 4 liens internes suffisent également pour un article de 2000 mots ou moins.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Ces quelques points peuvent facilement passer à la trappe puisqu’ils sont “invisibles” pour vos lecteurs, mais ne vous y trompez pas : les oublier vous coûtera cher en visibilité.

  • Assurez vous que votre URL est courte et reprend les mots-clés de votre article.

  • La méta-description doit TOUJOURS être renseignée et donner encore plus envie aux lecteurs de lire votre article.

  • Ajoutez une poignée de liens externes et internes pour étayer vos propos.

C’est terminé !

Votre article est prêt à être publié, et les lecteurs ne vont pas tarder à s’en emparer et votre article va se faire sa place en quelques semaines sur Google.

Quoi ? Ce n’est pas assez rapide pour vous ? Très bien – dans ce cas le prochain et dernier chapitre est fait pour vous.

Nous allons vous expliquer comment accélérer la diffusion de votre article et comment le promouvoir vous-même de façon simple et efficace.

CHAPITRE BONUS – PARTAGER ET PROMOUVOIR VOTRE ARTICLE.

Partager et promouvoir son article

Le lancement d’un article ne se fait pas tout seul : il a besoin de vous pour se faire connaître !

Voici quelques conseils pour bien diffuser votre article sur les réseaux et augmenter votre trafic dès la publication de l’article.

Si vous avez un doute sur quelle plateforme utiliser pour communiquer, jetez un oeil sur notre article dédié qui vous aidera à identifier les réseaux sociaux qui vous correspondent le mieux.

Bien utiliser Facebook pour promouvoir son article

Il existe deux façons efficaces de faire la publicité de votre contenu sur Facebook :

  • Partager votre article sur votre page pro ou personnelle

    Attention, seuls les gens qui vous suivent déjà verront la publication. C’est un bon commencement, mais ce type de partage ne vous permettra pas d’atteindre de nouveaux fans.

  • Utiliser Facebook Ads

    Même si ce service est payant (quelques centimes par clic), vous pouvez vous en sortir avec un très petit budget en :

    • Profitant des offres Facebook, qui vous offre régulièrement plusieurs dizaines d’euros de pub gratuitement.
    • Visant très précisément la population que vous voulez toucher. Vous aurez moins de clics, mais vous les recevrez d’un public bien plus qualifié qui aura plus de chance de se transformer en client.

Quelque soit l’option choisie, c’est à vous de composer un post qui donnera envie à votre réseau de cliquer sur votre lien. Les mêmes règles s’appliquent : soyez concis, insistez sur la valeur ajoutée de votre article et sur ses bénéfices, etc.

Pour vous aider, voici un exemple d’un post Mobius :

Google Autocomplete
  • Utilisez les emojis qui fonctionnent bien sur Facebook.
  • Rédigez une courte intro qui énonce clairement la problématique que vous adressez.
  • Indiquez vos coordonnées (au moins votre site web).
  • Choisissez une belle image pour illustrer votre article (configurable sur votre outil de publication). Taille recommandée : 1200×628 px.
  • Votre titre et le début de votre méta-description apparaîtront ici.
  • Cliquez sur « Booster la publication » pour lancer une campagne Facebook Ad

Communiquer sur LinkedIn

Si votre activité est plutôt B2B, c’est ici qu’il vous faudra communiquer.

La diffusion “naturelle” de votre post sur Linkedin est plus large que Facebook (ou il faut vite payer si vous voulez atteindre plus de personnes.).

En termes de mise en forme, les mêmes règles s’appliquent. Mais gardez en tête que le public sur Linkedin est bien plus “Pro” – évitez les emojis et essayer de prendre un ton un peu moins familier que vous ne le feriez sur Facebook.

Pour plus d’informations sur la façon de rédiger un bon post Linkedin, visitez cet article de nos confrères de PayPlug.

Publier une newsletter

Si vous avez mis en place une newsletter avec vos clients ou vos fans, c’est l’endroit parfait pour communiquer à propos de votre nouvel article.

En théorie, les personnes qui verront votre newsletter sont intéressés par vos contenus, et seront beaucoup plus enclin à lire votre nouvel article qu’un inconnu sur Facebook ou Linkedin.

Diffuser par email direct

Votre article peut être un allié redoutable pour engager la conversation avec un prospect ou même conclure une vente.

Si vous avez identifié un client potentiel ou une personne clé qui pourrait être intéressée par votre article, n’hésitez pas à lui envoyer directement le lien de votre article.

Pour maximiser vos chances d’obtenir une réponse, voici quelques règles basiques à suivre:

  • Personnalisez votre email – faites référence à l’actualité de votre interlocuteur, ou à quelque chose que vous partagez, peu importe. Mais n’envoyez jamais de mails “publipostage” impersonnels qui vont finir dans la corbeille de votre contact.

  • Expliquez clairement pourquoi vous pensez que cet article pourrait l’intéresser – cela augmentera les chances que votre contact jette un œil à votre page.

  • Invitez votre destinataire à revenir vers vous s’il a apprécié l’article, s’il a des questions ou si vous pouvez l’aider. L’important est de déclencher une action chez votre interlocuteur, pas simplement de partager votre article par pure bonté d’âme 😃

  • N’oubliez pas les rudiments de politesse ! Mettez les formes en fonction de votre interlocuteur. C’est bête à dire, mais cela ne pourra qu’améliorer l’idée que votre contact se fait de vous et augmenter les chances qu’il suive le lien que vous lui avez envoyé.

CE QU’IL FAUT RETENIR

N’hésitez pas à mettre le paquet pour promouvoir votre article : plus vous aurez d’engagement (likes, commentaires, partages,…) plus de personnes le verront et le liront. Google va aussi considérer ce trafic comme un gage de qualité et pousser plus facilement votre article dans ses résultats.

Les trois canaux de diffusion incontournables sont :

  • Les réseaux sociaux, en fonction de celui ou ceux qui vous correspondent

  • La newsletter, qui vous permettra de viser un public qui vous est déjà acquis et est plus susceptible d’aimer et partager votre contenu.

  • L’email direct à vos clients ou prospects, à condition de bien amener son sujet et d’expliquer votre démarche.

Maintenant c’est à vous de jouer

A vous de jouer !

Vous savez désormais tout ce dont vous avez besoin pour la rédaction d’un super article de blog qui séduira à la fois les lecteurs mais aussi les moteurs de recherche.

N’hésitez pas à nous dire quelles sont les astuces qui ont fonctionné pour vous.  Si vous en avez d’autres, nous vous encourageons à les partager dans les commentaires !

Si vous voulez aller plus loin dans les astuces concernant le rédactionnel et l’optimisation SEO de vos articles ou de votre site tout entier, jetez un œil à nos services d’optimisation du référencement. Nous pouvons vous aider à remonter en tête des résultats Google et booster votre trafic, alors n’attendez plus 😃

Laisser un commentaire

UN PROJET? UNE QUESTION?

CONTACTEZ-NOUS

06 27 60 87 71